-ptère

-ptère

-ptère Élément, du gr. -pteros, de pteron « plume d'aile, ailé », et « aile, colonnade » (archit.). ptér(o)-.

ptér(o)-, -ptère
éléments, du gr. pteron, "plume d'aile, aile", et (archi.) "aile, colonnade".

⇒PTÈRE, élém. formant
I. — Élém. empr. au gr. -, de « plume d'aile, aile, chose en forme d'aile », entrant dans la constr. de termes sav. appartenant le plus souvent au vocab. de la zool., notamment de l'entomol.; le 1er élém. est gén. issu du gr.
A. — ZOOL. [L'élém. corresp. à aile I]
1. [-ptère signifie « aile » ou, p. anal., « organe fonctionnant comme une aile » et, p. ext., « nageoire »; le 1er élém. désigne un nombre, une caractéristique, une localisation; les mots constr. sont des adj., des subst. gén. masc. et désignant des genres (ils sont alors doublés par la forme sav. en -pterus et peuvent générer des subst. masc. plur. dér. en -idés désignant la famille correspondante; v. aussi eurypterides, s.v. -ostracés), des subst. masc. plur. désignant des niveaux élevés dans la taxinomie, gén. des ordres]
a) [Le 1er élém. est issu du gr.] V. acanthoptère (s.v. acant(o)- A), céphaloptère (s.v. céphal(a)- A), chéiroptères, chrysoptère (s.v. chrys(o)- F), coléoptère, dactyloptère (s.v. dactyl(o)- II B, diploptère (s.v. dipl(o)- A), hétéroptère (s.v. hétér(o)- B), mégaptère (s.v. méga- B 1 b), monoptère B, névroptères, notoptère (s.v. not(o)- A), ornithoptère 1 (s.v. ornith(o)- B), orthoptère(s), polyptère et aussi:
anisoptères (aniso-, du gr. « de longueur inégale»), subst. masc. plur., entomol. Sous-ordre d'Odonates comprenant les espèces dont les ailes postérieures sont plus larges que les antérieures spécialement à la base (d'apr. SÉGUY 1967). [L'ordre des Odonates ou Libellules] comprend deux groupes (...) connus sous les noms d'Anisoptères et de Zygoptères. Les premiers sont ces grandes libellules dont on admire le vol rapide (...); lorsqu'elles se posent (...) elles se présentent avec les quatre ailes largement étalées. Les seconds, plus petits et beaucoup moins visibles, sont des Insectes frêles, au vol faible et mou; (...) au repos, leurs ailes sont appliquées l'une contre l'autre et rapprochées du corps (Zool., t. 2, 1963, p. 619 [Encyclop. de la Pléiade]).
aphaniptères (aphani-, du gr. « non apparent »), subst. masc. plur., entomol. Ordre de petits Insectes terrestres qui comprend environ mille deux cents espèces. Les Aphaniptères, encore appelés Siphonaptères [siphon- + aptères] ou Puces (...) sont des Insectes dépourvus d'ailes, dont le corps est comprimé latéralement. Tous sont des suceurs de sang ectoparasites des Vertébrés (Zool., t. 2, 1963, p. 832 [Encyclop. de la Pléiade]).
cycloptère, subst. masc., ichtyol. ,,Poisson osseux des mers froides, au corps très épais, globuleux, muni d'une ventouse formée par les nageoires ventrales`` (Lar. encyclop.). De nombreuses espèces de Poissons (...) se fixent à des supports afin d'éviter d'être entraînées par le courant et les turbulences. Cette fixation est le fait du développement d'un appareil adhésif, véritable ventouse dans la formation de laquelle les nageoires paires prennent une part importante (...) (Gobie, Cycloptère) (Zool., t. 3, 1972, p. 1061 [Encyclop. de la Pléiade])).
dermaptères, subst. masc. plur., entomol. Ordre d'Insectes ptérygotes hétérométaboles renfermant des insectes coureurs (en particulier les forficules ou perce-oreilles), caractérisés par l'appareil buccal du type broyeur et par les ailes antérieures modifiées en élytres courts sans nervation apparente, les ailes postérieures semi-circulaires, membraneuses, à nervures disposées en éventail (d'apr. SÉGUY 1967). L'ordre des Dermaptères (...) comprend plus de 1 200 espèces, principalement répandues dans les régions tropicales (Encyclop. Sc. Techn. t. 4 1970, p. 291).
dermoptères, subst. masc. plur., mammal. Ordre de Mammifères comprenant les Galéopithèques (autrefois rangés par Cuvier dans les Chiroptères). Il existe deux types très différents de locomotion aérienne chez les Mammifères: le vol plané des Écureuils volants, des Dermoptères et de certains Phalangers et le vol battu des Chauves-Souris (...). Le vol plané est rendu possible par la présence d'une membrane parachute (ou patagium [empr. au lat., signifiant « bande, frange »]) sous-tendue par les membres et parfois aussi la queue (Zool., t. 4, 1974, p. 830 [Encyclop. de la Pléiade]).
homoptère, adj. et subst. masc. plur., entomol. a) Adj. Relatif aux Hémiptères dont les ailes antérieures ont partout la même consistance (d'apr. SÉGUY 1967). b) Subst. masc. plur. ,,Ordre d'Insectes exoptérygotes hétérométaboles dont le nom (...) s'explique par la conformation des ailes qui, lorsqu'elles sont présentes, sont uniformément membraneuses et relativement semblables entre elles. L'affinité avec les Hétéroptères les fait grouper dans le super-ordre des Hémiptéroïdes (...). Ce sont des Insectes terrestres et phytophages`` (Encyclop. Sc. Techn. t. 6 1971, p. 677).
isoptère, adj. et subst. masc. plur., entomol. a) Adj. ,,Dont les deux paires d'ailes sont égales`` (SÉGUY 1967). b) Subst. masc. plur. ,,Ordre d'Insectes sociaux hétérométaboles constitué d'environ 2 000 espèces répandues surtout dans les régions tropicales et subtropicales`` (Encyclop. Sc. Techn. t. 7 1972, p. 171). Les Isoptères, ou Termites, sont des Insectes très anciens; (...) [leurs ancêtres] ont également donné naissance aux Blattes (Zool., t. 2, 1963, p. 636 [Encyclop. de la Pléiade]).
néoptères, subst. masc. plur., entomol. Un des deux grands rameaux de Ptérygotes. Les Paléoptères possèdent des ailes primitives, étalées de chaque côté au repos comme pendant le vol et ne se repliant jamais en arrière (...). Les Néoptères replient leurs ailes en arrière soit à plat, soit en forme de toit (Zool., t. 2, 1963, p. 611 [Encyclop. de la Pléiade]).
paléoptères, subst. masc. plur., entomol. Anton. de néoptères. V. supra néoptères ex.
plécoptères (pléco-, du gr. « natter, tresser, tisser »), subst. masc. plur., entomol. Ordre d'Insectes. Les Plécoptères, appelés également Perlaires, ou Perles (du genre Perla comprenant de nombreuses espèces communes), sont fréquents en montagne où ils atteignent de hautes altitudes (Encyclop. Sc. Techn. t. 8 1972, p. 965).
protoptère, protopterus, subst. masc., ichtyol. Poisson osseux des lacs temporaires de l'Afrique tropicale, appartenant à la sous-classe des Dipneustes, super-ordre des Cératodes [cérat-, du gr. « corne »], genre de la famille des Lépidosirénidés [de lépidosirène, s.v. lépid(o)-] (d'apr. Lar. encyclop. et Encyclop. Sc. Techn. t. 4 1970, p. 482). Protopterus annectens, qui vit dans les marécages pendant la période des pluies, peut passer la saison sèche complètement hors de l'eau; à cet effet, il s'enkyste à l'intérieur d'un cocon de mucus, au fond d'un terrier, creusé dans la vase, permettant le passage de l'air (Encyclop. Sc. Techn. t. 4 1970, p. 487).
strepsiptères (strepsi-, du gr. « tourner, replier »), subst. masc. plur., entomol. Ordre d'Insectes de petites dimensions, vivant en endoparasites d'autres insectes, dont les femelles sont aptères et vivipares et dont les mâles possèdent deux paires d'ailes, les antérieures réduites et en forme d'haltères, les postérieures amples et repliées en éventail au repos (d'où leur nom) (d'apr. Encyclop. Sc. Techn. t. 10 1973, p. 168).
trichoptères, subst. masc. plur., entomol. Ordre d'Insectes holométaboles, aux ailes revêtues ou frangées de poils, à larves et nymphes aquatiques et adultes aériens, ressemblant à de petits papillons (d'apr. Zool., t. 2, 1963, p. 746 [Encyclop. de la Pléiade] et Encyclop. Sc. Techn. t. 10 1973, p. 638). Synon. phryganes.
zygoptères (zygo-, du gr. « joug, couple, paire »), subst. masc. plur., entomol. Sous-ordre d'Odonates dont les ailes antérieures et postérieures sont de la même largeur, leur nervation comportant un quadrilatère et non un triangle (d'apr. SÉGUY 1967). V. supra anisoptères ex.
Rem. 1. Empr. au gr., v. aptère(s) I A 1; en compos., v. gnathaptère(s) (s.v. gnath(o)- I B 3) et aussi: Delphinaptère (delphin-, du lat. delphinus « dauphin »), subst. masc., mammal. Genre de Cétacé caractérisé par son museau court et l'absence de nageoire dorsale et qui ne comprend qu'une seule espèce delphinapterus leucas dit aussi belouga ou baleine blanche (d'apr. Lar. encyclop. et Animaux 1981). Delphinaptéridés, subst. masc. plur. Famille de Cétacés odontocètes comprenant le Delphinaptère et le Narval (d'apr. Zool. 1972); v. hyménoptère, percnoptère et aussi: Brachyptère (de ), adj. et subst. masc., entomol. a) Adj. ,,Muni de petites ailes`` (SÉGUY 1967). Il existe [chez les Lépidoptères] un certain nombre d'espèces complètement aptères ou possédant des ailes fortement réduites (brachyptères). L'aptérisme et le brachyptérisme affectent généralement le sexe femelle (...). Plus rarement, les deux sexes sont brachyptères (Zool., t. 2, 1963, p. 779 [Encyclop. de la Pléiade]). Brachyptérisme, subst. masc., dér. ,,État d'un insecte dont les ailes sont courtes`` (SÉGUY 1967). V. supra brachyptère ex. b) Subst. masc. Petit coléoptère aux élytres très courts, qui ressemble à un staphylin; genre de la famille des Nitidulidés [de Nitidula, genre représentatif de la famille, du lat. nitidulus, dimin. de nitidus (v. nitide étymol.)] (d'apr. Lar. encyclop.). Macroptère (de ), adj. et subst. masc. a) Adj. ,,Qui a de grandes ailes, ou de grandes nageoires`` (Lar. encyclop.). Anton. microptère (ibid.). b) Subst. masc., entomol. ,,Genre de Coléoptères Curculionides`` (SÉGUY 1967). Tétraptère (de ), adj. et subst. masc., entomol. (Insecte) ayant deux paires d'ailes nues, membraneuses et réticulées (d'apr. SÉGUY 1967). 2. Empr. au lat. (sc.) du gr., v. aptère(s) II, phénicoptère et aussi: Microptère, adj., entomol., ornith. ,,Qui a les ailes réduites`` (Lar. encyclop.). Les ailes [des Hétéroptères] peuvent être plus ou moins développées; les cas d'individus brachyptères, microptères et même aptères sont fréquents (Encyclop. Sc. Techn. t. 6 1971, p. 626). 3. Empr. au lat. sc. constr. à partir d'élém. issus du gr., v. hémiptère(s), lépidoptères et aussi: Minioptère (de Miniopterus « miniade volante », allus. mythol. aux Minyades ou Minyéides, filles de Minyas, changées en chauves-souris pour avoir manqué de respect à Dionysos [cf. OVIDE, Métamorphoses, 4, 32 et 125]), subst. masc., mammal. Chauve-souris qui vit du Sud de l'Europe jusqu'à Madagascar et en Australie, genre de la famille des Vespertilionidés [de Vespertilion]. Certains genres [de Chauve-Souris], comme les Rhinolophes et les Minioptères, sont des hôtes réguliers des cavités les plus profondes et les plus obscures qui leur servent d'abri permanent (GÈZE, Spéléol. sc., 1965, p. 152). Les Minioptères peuvent former des colonies de plus de cent mille individus (Zool., t. 4, 1974, p. 949 [Encyclop. de la Pléiade]). 4. Adapt. du gr., v. diptère(s)2 et aussi: Tanysiptère (de « aux ailes déployées »), subst. masc., ornith. Martin-pêcheur bleu et blanc marqué de noir, qui se distingue par sa queue très longue, dont les plumes médianes se terminent en raquette et qui vit dans la région néo-guinéenne (d'apr. Lar. encyclop.).
P. anal., ARCHIT., HÉRALD.:
amphiptère, subst. masc. Dragon ou serpent muni de deux ailes (d'apr. JANNEAU 1980).
Rem. Empr. au gr., v. aptère(s) I B 2.
b) [Le 1er élém. est le rad. d'un subst. fr.] V. baléinoptère.
2. [Les mots constr. désignent des éléments anatomiques en rapport avec les ailes ou les plumes]:
aptérie (a- + -ptér- + -ie), subst. fém., ornith. Partie dépourvue de plumes. V. ptéryle ex., rem. 1 s.v. ptér(o)-.
paraptère, subst. masc. 1. Entomol. Pièce chitineuse de la base de l'aile, chez divers insectes (correspondant à l'élytre des Coléoptères) (d'apr. Lar. encyclop.). 2. Ornith. Plumes des épaules ou des flancs de certains animaux, formant de fausses ailes comme chez quelques paradisiers (d'apr. Lar. encyclop.). Rem. Au masc. ds LITTRÉ, au fém. chez E. PERRIER: À ces pièces, dans les segments qui portent les ailes, s'ajoute la paraptère, qui recouvre la base de l'aile (Zool., t. 1, 1893, p. 1150).
B. — BOT. [L'élém. corresp. à aile II A 2]:
hexaptère, adj. [En parlant d'une capsule (v. ce mot A)] Qui est muni de six appendices aux angles (d'apr. GATIN 1924).
Rem. 1. Empr. au gr., v. aptère(s) I A 2 et aussi: Macroptère, adj. ,,À graines garnies d'ailes trois ou quatre fois plus larges qu'elles`` (GATIN 1924). 2. Les rares termes de bot. constr. avec -ptère semblent vieillis.
C. — AÉRON. [L'élém. corresp. à aile II D 1] V. hélicoptère, ornithoptère 2 (s.v. ornith(o)- B).
II. — ARCHIT. Élém. issu du gr. au sens de « rangée de colonnades »; il correspond à aile II C 1 b et ne figure que dans des empr. au gr. (v. aptère(s) I B 1) et au lat. du gr. (v. diptère1, monoptère A, périptère).
Rem. Ne pas confondre -ptère avec la finale de l'élém. -optère issu du gr. « celui qui regarde, espion ». V. horoptère (s.v. horo-2) et aussi: Isoptère, subst. fém. ,,Courbe qui réunit les points rétiniens de même sensibilité dans l'exploration du champ visuel`` (Méd. Biol. t. 2 1971).
Prononc.:[-]. Bbg. DUB. Dér. 1962, p. 20, 111.

-ptère
Élément, du grec -pteros, de pteron « plume, aile, ailé », et « aile, colonnade » ( aussi Ptéro-, ptérygo-) qui sert à former des mots savants désignant des animaux, ou relatifs au classement des animaux d'après la conformation de leurs ailes, surtout s'il s'agit d'insectes ( Aphaniptères, aptère, archiptères, baleinoptère, chiroptères, coléoptères, diploptère, 1. diptère, hémiptères, hétéroptère, homoptère, hyménoptères, lépidoptères, mégaptère, névroptère, orthoptère, percnoptère, phénicoptère, polyptère, tétraptère), ou à la disposition des colonnes dans un édifice ( Aptère, 2. diptère, monoptère, périptère). → aussi Amphiptère (blason).

Encyclopédie Universelle. 2012.

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”